news

Depuis Papeete début septembre 2016, c’est un donc un septième dessinateur qui a embarqué sur Fleur de Passion dans le cadre du programme culturel Dans le miroir de Magellan de l’expédition. Ambroise Héritier, originaire de Granois près de Sion, a troqué les montagnes du Valais pour d’autres reliefs, ceux des atolls du Pacifique sud, entre Tahiti et les Fidji. Et dans un saisissant jeu d’ombres et de lumières, il nous offre une première vision éblouissante de l’île de Moorea, entre lever ou coucher du soleil, on ne saurait dire, capté aux premières heures du départ.

Les crêtes s’y découpent sur un fond de ciel aux palettes de gris qui font écho à la noirceur d’une eau peut-être très matinale, à choisir. Et déjà on resent l’intensité lumineuse du soleil, quelque part derrière l’île.

Depuis Tahiti, Ambroise séjournera à bord jusqu’aux Fidji via les îles Cook, Samoa et Tonga. De quoi nous transporter un long moment encore dans cette balade de la mer salée revisitée.

Dans cette région du globe comme depuis le départ de l’expédition de Séville en avril 2015, ce sont d’incroyables ciels qui se sont offerts au regard de l’équipage, à toute heure du jour ou de la nuit et quelle que soit la météo, infinie palette de couleurs, de reliefs et de textures. Florilège, entre Tahiti, Australes et Tuamotu.

De retour de Tahiti où elle a navigué deux semaines sur Fleur de Passion, en juin 2016, la dessinatrice genevoise livre un regard coloré autant que piquant et drôle, parfois doux-amer aussi, sur ce paradis qui n’en est pas un un pour tout le monde, force est de la constater malgré ses évidentes beautés. « En résidence » à bord de l’expédition, de Papeete jusque dans les îles australes et retour, elle a suivi l’expédition et ceux qui la font, décrivant avec chaleur et humanité les personnages et l’atmosphère à nulle autre pareille qui règne sur un bateau, à plus forte raison sur un vieux gréement comme Fleur de Passion. Et aux escales, elle nous fait partager rencontres, sentiments et impressions d’un voyage marquant.