Livre de bord

En ce début février 2019, le chantier de maintenance bat son plein sur et autour de Fleur de Passion. Le bateau a été sorti de l’eau comme prévu au Cap - quoiqu’avec retard par rapport à la date du 25 janvier selon le planning initialement prévu - pour cause de défaillance du système de levage du chantier naval local. Si bien que l’équipe sur place - Pere, Camille, Khaled, Victor, Niels - travaille d’arrache pied pour combler le retard et être en mesure de reprendre la mer le 20 février en direction de Dakar, avec une brève escale sur l’île de Sainte-Hélène si le calendrier et la météo le permettent.

Tout au long du mois de janvier, tandis que se déroulaient les visites à bord du voilier à V&A Waterfront, les travaux avaient en fait déjà commencé sous la supervision d’Amélie avec l’aide de Victor et de Yaiza, sur toutes les parties du bateau accessibles et quand ces travaux ne perturbaient pas trop lesdites visites. Un énorme lifting des mâts, du pont, des parties immergées de la coque a ainsi été effectué, en attendant la sortie de l’eau. Dans les jours qui ont précédé celle-ci, l’intérieur des carrés central et avant a lui aussi été entièrement repeinte et les prochains à embarquer pour la remontée vers Dakar pourront presque avoir l’impression d’un bateau neuf! Sans parler des voiles puisque c’est au Cap qu’ont été fabriquées par North Sails les nouvelles, en particulier la grand voile, qui remplaceront celles posées en 2015 et qui avaient tant souffert depuis…

Posé sur son rail dans le chantier de maintenance, quasiment en face du Cape Grace Hotel, Fleur de Passion offre le spectacle ahurissant de ses flancs couverts d’un mélange de faune et flore océanique comme rarement observé. Il faut dire que le bateau n’était plus sorti de l’eau depuis deux ans exactement, en février 2017 à Brisbane, en Australie.

Changement de timing: depuis le 20 décembre 2018, Fleur de Passion est amarré au Quay 6 de Victoria & Alfred Waterfront, le quartier portuaire et touristique du Cap, soit quelque dix jours avant la date prévue. La raison: éviter d’être contraint par une météo et des vents qui auraient rendu impossible la délicate sortie du Royal Cap Yacht Club à la date initialement prévue, le 2 janvier, sachant que le bateau devait impérativement être à Waterfront pour le 3 janvier, date du début des manifestations publiques organisées dans le cadre de l’escale.

« Cul à quai » comme on dit, juste devant l’imposant Table Bay Hotel et avec cette même spectaculaire Table Mountain par son tribord, avec vue à bâbord sur Jetty 2 et son charmant Luggage Hall qui accueillera bientôt l’exposition « Our Spice Islands », Fleur de Passion et son équipage se préparent ainsi à la séquence qui va s’ouvrir bientôt, consacrée à cette autre mission de l’expédition: sensibiliser aux enjeux de développement durable.

Mission accomplie! Fleur de Passion s’est amarrée sans problème au Royal Cape Yacht Club ce vendredi tôt matin 14 décembre 2018, au terme de deux mois de navigation depuis Durban. Les conditions de vent étaient idéales, ce qui n’est pas toujours le cas en cette période de l’année, et l’incertitude qui régnait jusqu’à la dernière minute en la matière mettait l’expédition sous tension. Et après un dernière inspection visuelle en zodiac la veille par Pietro le skipper et son second Sébastien, tandis que Fleur était à quai à V&A Waterfront le temps de s’assurer que tout était en ordre, le voilier et ses 33 mètres se sont frayés un chemin dans les étroits chenaux de la marina jusqu’au ponton qui lui avait été assigné, avec l’aide du personnel du Yacht Club.

Merci au RCYC pour son accueil chaleureux. Et bravo à tout l’équipage pour une manoeuvre effectuée avec une assurance qui, une fois encore, a impressionné par sa maîtrise.