News

En ce tout début juillet 2018, soit six mois après le lancement du programme scientifique The Winds of Change depuis les Philippines en décembre 2017, les média romands ont abondamment commenté les premiers résultats de ce monitoring pionnier des gaz à effet de serre à la surface des océans mené à bord de Fleur de Passion dans le cadre de The Ocean Mapping Expedition.

Tant le Prof Daniel McGinnis, chef du groupe de Physique aquatique du Département F.-A. Forel de la Faculté des Sciences de l’Université de Genève, que sa collègue Daphne Donis, tous deux responsables du programme, ont répondu aux questions du Courrier, du Matin et de la Tribune de Genève ainsi que des émissions de radio « CQFD » de la RTS et « Vous êtes à l’antenne » de Radio Lac en parvenant à chaque fois à vulgariser une problématique complexe.

Cette moisson médiatique estivale fait suite à celles, non moins généreuses et plus internationales, récoltées depuis Mactan lors du lancement du programme et suite aux conférences de presse organisées aux escales à Singapour puis Jakarta.

Le programme 20'000 sons sous les mers sur la pollution des océans était à l'honneur ce mercredi matin 23 mai 2018 sur la RTS, la Radio Télévision Suisse. Avec à l'interview, le biologiste et ingénieur Michel André, directeur du Laboratoire d'Applications bioacoustique (LAB) de l'Université polytechnique de Catalogne à Barcelone, responsable du programme et partenaire de The Ocean Mapping Expedition depuis le départ de l’expédition de Séville.

A écouter ici.

Jeudi 29 et vendredi 30 mars 2018, un 149e puis un 150e prélèvement d’eau de surface dans le cadre du programme Micromégas de cartographie de pollution micro-plastique, en collaboration avec l’association genevoise Oceaneye, ont été effectués à l’approche puis dans le détroit de Bangka, le long des côtes sud-est de Sumatra.

Dans le 150e réalisé à la nuit tombante, on percevait très nettement la phosphorescence du plancton. Mais dans le précédent, réalisé sous un soleil éclatant, le constant s’imposait de lui-même à l’oeil nu, comme les photos en gros-plan de la chaussette en attestent.

Pour retrouver la cartographie en cours de cette pollution micro-plastique réalisée par The Ocean Mapping Expedition dans le sillage de Magellan, consultez la nouvelle interface développée par Oceaneye et qui permet de suivre les échantillons au fur et à mesure de leur analyse: www.qgiscloud.com